Sections
Accueil UNamur > Nouvelles > Recherche, développement et éthique: Namur tente de résoudre l'équation pour l'Europe
Nouvelle

Recherche, développement et éthique: Namur tente de résoudre l'équation pour l'Europe

Le 27 octobre dernier, à la demande de la Commission européenne, le Laboratory for Ethical Governance of Information Technology (LEGIT) de l’Université de Namur a proposé un séminaire et une conférence sur l’intégration de la réflexion éthique dans les projets de recherche.

Si l’éthique est une dimension incontournable de l’innovation scientifique et industrielle, il est parfois difficile de l’intégrer dans les projets de R&D. La Commission européenne, consciente de cette difficulté, a demandé à l’équipe du LEGIT, dirigée par le professeur Philippe Goujon, de proposer une approche éthique plus efficiente pour les projets de recherche européens (voir Libre cours juin 2011).

Le séminaire et la conférence, qui ont réuni une trentaine de professeurs, chercheurs et fonctionnaires européens, s’inscrivaient dans ce cadre. Pour guider la réflexion, le professeur Philippe Goujon, directeur du LEGIT, proposait l’axe de la gouvernance. Il s’agit de revenir à la conception même des institutions pour que l’éthique en soit un des éléments fondateurs. Une démarche qui implique de multiples questions telles que : quelle institution pour quelle politique de recherche en Europe ? Quel dialogue entre les décideurs et les scientifiques, et les industriels ? Et avec le public ?...

Les apports de la rencontre namuroise, nombreux, s’insèrent dans le cadre d’une réflexion visant à améliorer le processus d’évaluation éthique des projets dans le cadre de la préparation du 8e Programme-cadre de la recherche européenne.

Les réflexions développées le 27 octobre 2011 renvoient à deux projets européens : ETICA et EGAIS, dont le LEGIT était partenaire et dont les résultats peuvent être consultés à ces adresses : http://www.etica-project.eu et http://www.egais-project.eu/

Photo:

Les organisateurs de la journée « Integrating ethical reflections in research projects » : (de gauche à droite) Laurence Masclet (chercheuse du LEGIT), Stephen Rainey (chercheur du LEGIT), Philippe Goujon (directeur du LEGIT), James A. Houghton (Université nationale d’Irelande, évaluateur éthique pour les projets de recherche du FP7) et Isidoros Karatzas (Commission européenne, responsable de l’évaluation éthique des projets de recherche).


Partager :