Sections
Accueil UNamur > Nouvelles > Les géologues de l’UNamur explorent d’anciens sites miniers
Nouvelle

Les géologues de l’UNamur explorent d’anciens sites miniers

Aujourd’hui, nos besoins énergétiques ne cessent de croître et coïncident avec la demande croissante en matières premières, minérales ou métalliques, destinées au fonctionnement de nos GSM, de nos ordinateurs, nos éoliennes... Ce cadre socio-économique mène les géologues à visiter ou revisiter d’anciens sites miniers afin d’évaluer la présence de substances rares ou non. C’est le travail des chercheurs du Département de géologie de l’UNamur.

L’objectif de ces missions sur le terrain est de mieux comprendre comment ces ressources minérales (ces substances chimiques) se concentrent dans la nature, sous quelles formes, en quelles quantités, à quels endroits… L’intérêt particulier et novateur des recherches menées par le Professeur Johan Yans, directeur du département, réside dans une catégorie de gisements situés à la surface. Il s’agit de gisements d’altération liés aux transformations physiques et chimiques des gisements « primaires ». Ils présentent plusieurs avantages : l’enrichissement de certains métaux (cuivre, aluminium, fer, nickel, manganèse, uranium, or et zinc), leur facilité d’extraction liée au caractère meuble des dépôts, leur accès aisé puisque situés en surface et leur faible impact sur l’environnement.

 

Des missions aux quatre coins du globe

 

Depuis plusieurs années, de nombreuses destinations ont fait l’objet d’études approfondies par ce groupe de recherche dans plusieurs pays d’Europe (France, Espagne, Allemagne, Belgique), mais aussi en-dehors du territoire européen (République Démocratique du Congo, Nouvelle-Calédonie, Tunisie). Du 13 au 29 mars prochain, cinq géologues de l’UNamur partiront en mission au Maroc. Objectif : réaliser des échantillonnages de différents gisements de manganèse, fer, plomb, cuivre et zinc. Cette équipe regroupe le Professeur Johan Yans, Michèle Verhaert et Augustin Dekoninck (doctorants), ainsi que Basile Caterina et Julien Poot (étudiants en master). L’équipe aura accès à différents sites miniers. La mission se tiendra d’ailleurs en collaboration avec la société minière MANAGEM et l’Office National des Mines et des Hydrocarbures. Sur le terrain, il s’agira de récolter des données par des mesures en surface de certains paramètres (réaction à l’acide, fluorescence, dureté, orientation des fractures et des failles, textures, fossiles, minéraux, organisation des minéralisations…), d’analyser le paysage pour comprendre l’agencement des roches et de collecter des échantillons en vue de les analyser plus précisément en laboratoire. Au terme de cette mission, les géologues pourront déterminer les minéraux présents dans les différents gisements et ceux porteurs de métaux, mais aussi de comprendre la formation de ces minerais dans le temps. Si vous désirez suivre cette mission en images, un « Carnet de mission » sera publié ponctuellement sur la page Facebook de l’UNamur (https://www.facebook.com/UniversitedeNamur/). L’occasion de mieux cerner la réalité de terrain de nos géologues.

 

Partager :