Sections
Accueil UNamur > Nouvelles > Nouvelles impulsions pour la recherche à Namur
Nouvelle

Nouvelles impulsions pour la recherche à Namur

L’Université de Namur a obtenu deux nouveaux Mandats d'Impulsion Scientifique (MIS) pour promouvoir le lancement de nouvelles équipes de recherches autour de Laurence Meurant, chercheuse qualifiée FNRS au Département de langues et littératures françaises et romanes et de Renaud Lambiotte, chargé de cours au Département de mathématique. Pour cet appel à projets et crédits 2011 du FNRS, les scientifiques namurois ont également décroché quatre « crédits aux chercheurs », ainsi que onze projets du Fonds de la recherche fondamentale collective (huit nouveaux et trois avenants).

Laurence Meurant consacre ses recherches linguistiques à la comparaison entre le français et la langue des signes de Belgique francophone (LSFB). En 2009, elle avait initié la première rencontre scientifique belge consacrée à la langue des signes. Son objectif est aujourd'hui de créer une équipe de recherche mixte (sourds et entendants) active autour d'un corpus (vidéo) de référence pour la LSFB, et de développer des recherches discursives de la LSFB. C'est à la création de ce corpus qu'est consacré le nouveau projet MIS.

Renaud Lambiotte s’intéresse à la modélisation mathématique de très grands systèmes constitués de plusieurs millions d’éléments reliés entre eux. Il destine ses recherches plus particulièrement à deux domaines : celui des neurosciences et celui des réseaux sociaux. Le nouveau projet MIS portera plus particulièrement sur la thématique suivante : « Espace et temps: au-delà d'une description purement topologique des réseaux sociaux à grande échelle ».

Partager :