Sections
Accueil UNamur > Nouvelles > Le CEB à chances égales
Nouvelle

Le CEB à chances égales

L’épreuve « savoir écouter » du Certificat d'Études de Base (CEB) ne prenait pas en compte la situation des élèves sourds. Cette épreuve est désormais équitable, grâce à sa traduction en langues des signes par l’équipe de recherche en Langue des signes de Belgique francophone (LSFB) de l’Université de Namur. Une belle avancée grâce à la collaboration que cette dernière entretient avec l’asbl École et Surdité et l’école Sainte-Marie Namur.

« Dans une classe bilingue français-LSFB, le français est la langue de l’écrit alors que la LSFB est la langue de l’oralité. Tous les échanges se font dans cette langue, que ce soient les explications du professeur ou les interventions des élèves. Il était donc plus cohérent que l’épreuve de ‘savoir écouter’ (qui évalue la compétence de compréhension d’un texte à l’oral) se déroule en LSFB, aussi bien pour la réception du texte et des questions que pour les réponses des élèves » explique Laurence Meurant, responsable de l’équipe de recherche en LSFB à l’Université namuroise.

Au sein de la classe bilingue de 6e primaire de l’école Sainte-Marie à Namur, cette configuration avait déjà été adoptée l’an dernier comme aménagement local, avec l’accord de l’inspecteur de la Fédération Wallonie-Bruxelles, et cette année, la Fédération a donné son aval officiel pour que l’épreuve se déroule de cette façon. 

« J’ai été chargée de réunir les personnes nécessaires à la traduction de l’épreuve : des interprètes et des locuteurs de LSFB, et des enseignants pour vérifier que les exigences et objectifs avaient bien été transposées » explique Laurence Meurant. « Nous avons reçu le texte à l’avance afin que sa traduction soit prête pour l’épreuve qui se déroulait le lundi 18 juin. Une fois prêt, le fichier vidéo a été fourni à la Fédération Wallonie Bruxelles qui pouvait ainsi le mettre à disposition des écoles de l’enseignement spécial qui le souhaitaient. Nous avons ensuite assuré la correction de l’épreuve, grâce aux vidéos des réponses des élèves ». Un processus qui a bien fonctionné et qui a été gratifié par l'obtention du CEB pour tous les élèves concernés de la classe de Sainte Marie.

Avec cette mission, la Fédération Wallonie-Bruxelles reconnaît une fois de plus l’expertise des linguistes namurois en matière de langues des signes. Ces derniers avaient en effet déjà été mandatés en 2009 et 2010 pour concevoir une formation pour les enseignants désirant se spécialiser dans l’enseignement bilingue français-LSFB.

Un corpus inédit!

Cette jeune équipe de recherche constitue, grâce à un financement du FNRS, le premier corpus représentatif de la LSFB. Un outil inédit, essentiel pour les chercheurs, mais aussi pour les enseignants et les interprètes. Ce corpus, en cours de construction sera accessible en ligne.

Contact : Laurence Meurant - laurence.meurant@fundp.ac.be
Plus d'info : http://www.fundp.ac.be/universite/services/sevrex/sevrexp/librecours/2010/libre-cours-73/lc73cils
Partager :