Sections
Accueil UNamur > Nouvelles > Giovanni Palumbo, le nouveau Professeur de Recherche Francqui de l’UNamur
Nouvelle

Giovanni Palumbo, le nouveau Professeur de Recherche Francqui de l’UNamur

Le conseil d’administration de la Fondation Francqui a décidé d’attribuer le mandat de Professeur de recherche Francqui à Giovanni Palumbo professeur d’italien et de littérature française médiévale au sein de la Faculté de Philosophie et Lettres. Ce mandat couvre une période de trois années académiques. Une nomination approuvée par le Conseil d’administration de l’UNamur le 22 juin dernier.

Le mandat débutera officiellement à la rentrée académique. Durant celui-ci, Giovanni Palumbo souhaite se consacrer à trois projets de recherche. Le premier, entamé il y a une dizaine d’années, devrait se terminer à l’issue du mandat en 2021. Il cherche à étudier la tradition d’un poème épique français en vers du 12e siècle, la Chanson d’Aspremont, et d’en établir l’édition critique. Concrètement, Giovanni Palumbo et des confrères chercheurs belges et italiens analysent de nombreux manuscrits racontant comment Charlemagne s’est rendu dans le sud de l’Italie pour combattre les Sarazins et comment Roland est devenu chevalier. Un récit qui précède la célèbre Chanson de Roland ! Ces manuscrits sont disséminés dans plusieurs grandes bibliothèques en Europe. « Cette recherche est importante car elle représente un défi méthodologique », décrit Giovanni Palumbo, « les manuscrits conservant le poème ont été copiés en France, en Italie ou encore en Angleterre, entre le 12e et le 15e siècle, par des copistes qui ont adapté à chaque fois le texte ». Plus globalement, cette recherche contribuera aussi à mieux comprendre la diffusion et la transmission des récits chevaleresques en Europe au Moyen Age. La deuxième recherche porte sur la rédaction d’un dictionnaire de philologie, en italien et en français dans un premier temps puis en anglais. Ce projet est international. Il reprendra les différents termes philologiques existants, pour ensuite les définir, déterminer l’origine des concepts et expliquer comment on les utilise. « Aujourd’hui, il n’existe pas de dictionnaire de philologie. Ce sera très utile, car un même terme n’a pas la même signification selon le spécialiste international qui l’utilise », ajoute le médiéviste. Enfin, le troisième projet de recherche auquel va se consacrer Giovanni Palumbo est plus personnel. Le chercheur compte rédiger une monographie sur le rapport entre l’édition de texte et la restauration d’œuvres d’art. Une manière assez inédite de faire dialoguer ces deux disciplines… Ce mandat de Professeur de Recherche Francqui sera l’occasion pour Giovanni Palumbo de mener à bien ces projets qui lui tiennent à cœur, et de nouer de nouvelles relations internationales avec des confrères étrangers. La Fondation Francqui est une Institution d’Intérêt public créée en 1932 par Emile Francqui et Herbert Hoover. Elle a pour but de promouvoir le haut enseignement et la recherche scientifique en Belgique. Chaque année, elle octroie des mandats de Professeurs de Recherche (un par université, par tour de rôle). Ils permettent aux enseignants de se faire suppléer pour une part de leurs charges de cours, afin de se consacrer à leurs recherches durant une période limitée. Avant Giovanni Palumbo, en 2016, Thierry Braspenning-Balzacq, professeur en sciences politiques à l’UNamur, s’était vu décerner ce mandat.

Partager :