Sections
Accueil UNamur > Nouvelles > L’UNamur décerne ses nouveaux DHC
Nouvelle

L’UNamur décerne ses nouveaux DHC

Content Image

© Christian Delwiche et Bruno Klein

Ce 4 octobre, sur le thème de « L’intelligence est collective », l’Université de Namur décernera les insignes de Doctor Honoris Causa à Juliana Rotich, à Josef Schovanec, ainsi qu’au Collectif Citoyens Solidaires Namur et à BXL Refugees.

Juliana Rotich est née en 1977 au Kenya, elle s’intéresse dès son plus jeune âge à l’informatique et aux nouvelles technologies. À la fin de sa scolarité, elle rejoint les États-Unis et intègre l’Université du Missouri à Kansas City. Elle y obtient sa licence en technologie informatique en 1999. Elle travaille ensuite dans l’industrie informatique durant une dizaine d’années. De retour dans son pays natal, Juliana Rotich participe à la création, en janvier 2008, du premier logiciel open-source « made in Africa » baptisé Ushahidi. Signifiant « témoignage » en swahili, Ushahidi permet, en récoltant des informations provenant du web et des téléphones mobiles, de cartographier les dégâts et les témoignages en situation de crise. Ce logiciel est utilisé pour la première fois au Kenya lors des violences postélectorales en 2008. Aujourd’hui, plus d’une centaine de pays à travers le monde y ont recours. Juliana Rotich a également co-fondé BRCK, une startup qui produit un routeur portatif permettant de se connecter à Internet partout dans le monde, y compris dans les zones dépourvues d’électricité. En mai 2018, elle a été nommée responsable Afrique de l’Est de BASF, le géant mondial de la chimie. Membre du MIT LAB, elle a été nommée en 2011 « Young Global Leader » du Forum économique mondial.

 

Josef Schovanec est né en 1981 en France, de parents réfugiés politiques ayant fui la Tchécoslovaquie communiste. Il est diagnostiqué autiste Asperger à l'âge de 21 ans. Diplômé de Sciences-Po Paris, il est aussi Docteur en philosophie et hyper polyglote puisqu’il parle plus de sept langues.  Passionné de voyages, il est également un écrivain reconnu. Josef Schovanec est l'auteur chez Plon de « Je suis à l’Est ! » (2012), de « Éloge du voyage à l’usage des autistes et de ceux qui ne le sont pas assez » (2014), de « De l’amour en Autistan » (2015) et de « Voyages en Autistan, saison 1 » (2016) ; chez First, de « Comprendre l’autisme pour les nuls » (2015) et enfin de « Nos intelligences multiples » paru le 4 avril 2018 aux éditions de l'Observatoire. Josef Schovanec est chroniqueur pour divers médias, notamment pour l’émission « Carnets du monde » (Europe 1) ou pour l’émission « Entrez sans frapper » (La Première-RTBF). Depuis de nombreuses années, il milite pour la dignité des personnes autistes.

Le Collectif Citoyens Solidaires regroupe des Namurois souhaitant organiser en 2015 une récolte de vêtements pour les réfugiés de Calais. Quelques semaines plus tard, des réfugiés arrivent au centre de la Croix Rouge de Belgrade. Très vite, des citoyens se mobilisent pour proposer des vêtements, des ateliers, des sorties culturelles, des activités en tout genre comme les petits déjeuners solidaires pour soutenir les personnes hébergées au Centre de Belgrade. Aujourd’hui encore, cet élan de solidarité se poursuit au quotidien.

 

La plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés, BXL Refugees, voit le jour durant l'été 2015 lorsque des centaines de candidats à l’asile arrivant principalement d’Irak, de Syrie, et d’Afghanistan se retrouvent livrées à elles-mêmes à Bruxelles. Un mouvement de solidarité se crée alors : plusieurs collectifs et de nombreux citoyens bénévoles se réunissent pour former la « Plateforme Citoyenne de Soutien aux Réfugiés ». Ensemble, ils parviennent à fournir une aide d’urgence en matière de logements, de repas, de soins de santé, mais aussi de soutien psychologique et scolaire aux personnes qui ont trouvé refuge dans le Parc Maximilien. Aujourd’hui, BXL Refugees continue d’œuvrer au quotidien pour offrir aux candidats réfugiés, aux réfugiés ou aux exilés un ensemble de services indispensables répondant aux besoins qu’ils rencontrent tout au long de leur parcours en Belgique. La plateforme mène par ailleurs des actions pour défendre une politique migratoire plus humaine.

Juliana Rotich sera présentée par Annick Castiaux, vice-rectrice à l’enseignement, professeure à la Faculté des sciences économiques, sociales et de gestion, Département de gestion. Josef Schonavec sera présenté par Martin Desseilles, professeur à la Faculté de Médecine, Département de psychologie. Le Collectif Citoyens Solidaire Namur et BXL Refugees seront présentés par Sabine Henry, professeure à la Faculté des sciences, département de géographie. 

Plus d'info : https://agenda.unamur.be/upevent.2018-02-20.8713980497
Partager :