Sections
Accueil UNamur > Nouvelles > Un nouveau prix remporté par Simon GENIN, étudiant à la Faculté d’Informatique, lors d’un Hackathon…
Nouvelle

Un nouveau prix remporté par Simon GENIN, étudiant à la Faculté d’Informatique, lors d’un Hackathon…

Content Image

Simon Genin et Guy De Koninck reçoivent le 1e prix du B-Hive Fintech Hackathon

Les 24 et 25 septembre 2018, se déroulait à Bruxelles le B-Hive Fintech Hackathon qui avait pour sujet la Fintech, soit l’utilisation des technologies pour la finance. Cette manifestation était organisée par B-hive, une jeune société européenne qui a pour but de mettre en contact des acteurs issus du monde de la finance à des acteurs du monde de la technologie. Le premier prix a été remporté par Simon GENIN, étudiant de 2e Master à la Faculté d’Informatique, et son co-équipier Guy DE KONINCK (BNP).

Le Fintech Hackathon offrait la possible de participer soit à la "Company track", qui consistait à réaliser des challenges par équipe venant de sociétés et de startups, soit à l’« Open Track », qui était ouvert à tout un chacun. Simon Genin avait choisi de participer à l’« Open Track ». Cet Open Track traitait de « L’inclusion des minorités dans la Finance » et son fil conducteur était « La finance avance très vite avec les ajouts technologiques… Mais tout le monde n’est pas capable de suivre : les personnes âgées et/ou handicapées, les réfugiés… ». 

Notre futur informaticien Simon a formé une équipe avec Guy De Koninck, qui travaille depuis plus de 30 ans chez BNP. Guy n’est pas un codeur mais il connaît bien le monde de la finance et il s’est révélé très motivé et impliqué. L’équipe a formidablement bien fonctionné car les deux compères n’ont pas hésité à critiquer les idées l’un de l’autre pour avancer dans la bonne direction.

Simon et Guy se sont basés sur le problème de la maladie d’Alzheimer. Les personnes atteintes de cette maladie ont, entre autres désordres cognitifs, tendance à faire des achats compulsifs et répétitifs. Le but du projet était donc de remédier à ces troubles par la création d’une plateforme qui permettrait à une personne - appelée un « Buddy » - de vérifier et de contrôler les opérations bancaires d’un tiers. C’est l’idée de base autour de laquelle ont été construits des alertes envoyées automatiquement au « Buddy » lors d’achats suspects ou répétés, des écrans pour suivre l’évolution des achats (par catégories grâce aux APIs MasterCard), des comparaisons entre semaines, un DSL (Domain Specific Language) pour écrire des restrictions à appliquer au compte, etc. 

La victoire de Simon (sous le nom de Simon Gemin) et de Guy a été mentionnée dans le journal international Forbes, dans l’article de Joe Wallen « Four Reasons Belgium Punches Above Its Weight When It Comes To Fintech »  (https://www.forbes.com/sites/joewalleneurope/2018/09/30/four-reasons-belgium-punches-above-its-weight-when-it-comes-to-fintech/#73932bfc7470).

Plus d'info : https://www.hackerearth.com/fr/sprints/b-hive-fintech-hackathon/
Partager :