Sections
Accueil UNamur > Nouvelles > « Ce que nous devons aux marginaux » : Josef Schovanec de retour à l’UNamur ce 17 octobre
Nouvelle

« Ce que nous devons aux marginaux » : Josef Schovanec de retour à l’UNamur ce 17 octobre

Quelques jours après avoir reçu les insignes de Docteur honoris Causa, Josef Schovanec est de retour à l’UNamur pour une conférence sur le thème de la marginalité et de la « normalité » de l’être humain. Ça sera ce mercredi 17 octobre à 20h15 à l’amphithéâtre Pedro Arrupe.

Docteur en philosophie, écrivain reconnu, chroniqueur radio, hyper polyglotte, diagnostiqué autiste Asperger à l'âge de 21 ans, Josef Schovanec milite depuis de nombreuses années pour la dignité des personnes autistes. Une action que l’UNamur a voulu saluer en lui remettant les insignes de Doctor honoris causa le 4 octobre. Lors de cette cérémonie, Josef Schovanec a ému et interpellé, non sans une touche d’humour, l’assemblée sur la place des autistes au sein de notre société.

Ce mercredi 17 octobre, il prendra la parole pendant deux heure pour un témoignage interpellant sur la thématique de la marginalité et de la « normalité » de l’être humain. Josef Schovanec ouvrira donc la saison 2018-2019 des grandes Conférences namuroises avec une conférence intitulée « Ce que nous devons aux marginaux ». Dont voici le résumé :

« Depuis la métaphore de la manufacture d'épingles d'Adam Smith qui a véritablement inauguré l'économie moderne en la fondant sur la spécialisation des tâches et donc sur la nécessaire adéquation de l'être humain à un schéma socio-économique plutôt que l'inverse, l'idéal social tel que le promeuvent les écoles au sens le plus large ou encore le monde économique correspond à une normalisation, ou du moins à une évaluation normative, de l'être humain.

Pour autant, la figure, naguère au cœur de tout progrès et particulièrement valorisée, de l'excentrique créateur mû non point par les lois de l'économie ni par une quelconque nécessité mais motu proprio, n'a pas disparu. Après avoir esquissé quelques exemples modernes dans des domaines inattendus tels que la genèse des universités ou de l'ordre politique, nous pourrons également analyser le troublant phénomène de réécriture normalisante post-mortem des biographies de ces excentriques, afin de les rendre plus en phase avec les attentes sociales ».

Une soirée à ne pas manquer !

La saison 2018-2019 des Grandes Conférences Namuroises :

Ø  Josef Schovanec – Ce que nous devons aux marginaux – Mercredi 17 octobre

 

Ø  Christoph Brüll – Comment transformer de « bons Allemands » en « bons Belges » ? l’annexion et l’intégration d’Eupen-Malmédy à la Belgique (1918-1925) – Mardi 13 novembre

 

Ø  Quentin Van Enis – Protéger les lanceurs d’alerte, un enjeu démocratique – Mardi 11 décembre

 

Ø  Dominique Bourg – Vivre à l’Anthropocène : sur une planète mécanisée et minéralisée, ou régénérée et vivante ? – Mardi 12 février

 

Ø  Manuela Cadelli – La justice : un sport de combat ? – Mardi 19 mars

 

Ø  Pascal Chabot – Réflexions sur le progrès –  Mardi 23 avril

Toutes les conférences ont lieu à 20h15 à l’auditoire Pedro Arrupe : Sentier Thomas - 5000 Namur (entrée par la rue Grandgagnage). Parking (Rue Grandgagnage)

Pour chaque conférence, le programme détaillé est consultable ici

En pratique :

Ø  Tarifs

Par séance : Adulte (+de 25 ans) :10 euros. Etudiant : 3 euros. Membre UTAN, ALUMNI, personnel UNAmur : 5 euros.

Possibilité d’abonnement pour les six conférences.

Possibilité d’acheter vos places/abonnements : en ligne, au Quai 22 (22 rue du Séminaire à Namur) ou sur place (45 minutes avant la conférence).

Ø  Contact  Service Culture - 081/72 42 18 - 081/72 51 73 - culture@unamur.be

Ø  Plus d'info  http://culture.unamur.be/

 

Partager :